Voyage

Turkmenbashi Ruhi Mosque

Pin
Send
Share
Send


Kipchak possède la plus grande mosquée au monde à dôme unique, la principale mosquée du Turkménistan et la plus grande mosquée d'Asie centrale - la mosquée de Turkmenbashi Rukhi. Il a été nommé d'après le premier président du Turkménistan. L'ouverture officielle du sanctuaire a eu lieu en 2004.

La construction de la grande mosquée a coûté 100 millions de dollars américains. Le bâtiment a été construit en marbre blanc et sa superficie est de 18 000 mètres carrés. L'ampleur du bâtiment est impressionnante et à couper le souffle.

Ici, environ sept mille hommes, ainsi que trois mille femmes, peuvent prier en même temps. Sur le territoire de la mosquée, il y a des salles pour le rite de la baignade et les rituels. Les murs du bâtiment sont décorés de citations du Coran et du livre «Ruhnama» de Saparmurat Niyazov.

Un mausolée du président a été érigé à côté de la mosquée, où cinq sarcophages ont été placés. Il y a une mère, un père et deux frères Niyazov. Le sarcophage Turkmenbashi, dans lequel il a été enterré en 2006, se trouve au centre même de la ville. Ce mausolée est souvent visité par les dirigeants d’autres États afin d’honorer la mémoire du président du Turkménistan.

Mosquée Ertugrul Gazi

En 1998, l'un des plus beaux bâtiments de notre monde est né - la mosquée Ertugrul Gazi ou, comme on l'appelle, mosquée Azadi. Il a été construit peu de temps après la proclamation de l'indépendance du Turkménistan et est devenu un autre symbole de sa liberté.

La mosquée porte le nom d'Osman I Gazi, le premier sultan de l'empire ottoman à conquérir tout l'ouest de l'Asie mineure. La construction ne peut que surprendre, car l'architecture islamique et byzantine s'y mêlent harmonieusement. Extérieurement, c'est semblable à la Mosquée Bleue, située à Istanbul.

Le bâtiment, cependant, a sa propre histoire sombre. Au cours de sa construction, plusieurs morts ont eu lieu, qui ont immédiatement alerté tous les croyants. Les membres de l'église sont convaincus qu'une certaine force obscure habite la mosquée et que cela cause des malheurs aux gens.

Cependant, ceux qui ont déjà vu ce magnifique bâtiment ont peu de chances de croire aux commérages. Ces quatre minarets enneigés et une mosquée d'une beauté indescriptible ne peuvent être qu'un symbole de la liberté et de la vertu du peuple turkmène.

Saparmurat Haji Mosque

La mosquée Saparmurat Haji est située dans la ville de Gekdepe. Cette mosquée est reconnue comme l'une des plus belles du Turkménistan. Il a été construit en l'honneur des défenseurs de la forteresse de Geoktepe. Un bâtiment magnifique et unique est devenu une décoration originale de la ville et de tout le pays.

Le projet a été développé par un architecte talentueux, Kakadzhan Durdyev. Ce centre a été ouvert en 1995 et porte le nom du premier président du Turkménistan, Saparmurat Niyazov.

En 2008, la mosquée a été reconstruite. La conception et la construction de tout un ensemble de locaux ont été réalisées dans le but d'améliorer le rituel du «sadak». Le complexe est capable d'accueillir environ mille personnes. Le bâtiment du musée a également été reconstruit et le territoire autour de la mosquée a été aménagé. La reconstruction de la mosquée Saparmurat Haji a coûté 34 millions de dollars.

Mais aucun argent ne peut être comparé à ce que la beauté et l’équilibre spirituel donnent à la grandeur de ce bel édifice. Dans la mosquée, tout le monde assiste à la jouissance spirituelle des prières, et la beauté et la grâce magnifiques de l'art architectural plaisent aux yeux.

Mausolée de Saparmurat Niyazov

À l'automne 2002, Saparmurat Niyazov a personnellement participé à la fondation de la mosquée. Construit par la société française Bouygues en 2004, dans le village de Kipchak, à 15 km d’Ashgabat. Lors de l'ouverture officielle, Saparmurat Niyazov a demandé à tous les Turkmènes de répéter à trois reprises les paroles adressées au Tout-Puissant:

«Tout-puissant Allah, prends cette mosquée de nous. Ceci est votre maison. "

La mosquée a coûté au trésor turkmène plus de 100 millions de dollars. Sa superficie totale est de 18 000 mètres carrés, la hauteur du bâtiment, en marbre blanc, de 55 mètres et la hauteur de chacun des quatre minarets de 91 mètres, symbolisant 1991 - l'année de l'accession à l'indépendance du Turkménistan. La mosquée peut accueillir 10 000 croyants, alors que sept mille hommes et trois mille femmes peuvent prier. Le bâtiment a 8 autres entrées, devant chacune desquelles se dressent des portes cintrées et des cascades de fontaines brisées. La mosquée prévoit le chauffage par le sol, qui se présente sous la forme d’une étoile à huit branches avec un tapis de 215 mètres carrés. Sur le territoire de la mosquée, il y a des salles spéciales pour les ablutions et les cérémonies rituelles pour 5 000 personnes. Un parking souterrain pouvant accueillir 100 bus et 400 voitures a été construit à proximité de la mosquée. Les murs de la mosquée sont décorés non seulement avec des paroles du Coran, mais aussi avec des citations du livre de Saparmurat Niyazov «Ruhnama».

Mausolée de Saparmurat Niyazov

Un mausolée du président a été construit simultanément à côté de la mosquée, à l'intérieur de laquelle se trouvent cinq sarcophages. Quatre dans les coins - ils contiennent la mère et le père de Niyazov, ainsi que deux frères décédés lors du tremblement de terre de 1948. Depuis la construction, il y avait un sarcophage dans le centre destiné à Turkmenbashi lui-même, dans lequel il a été enterré en 2006.

Le mausolée est régulièrement visité par les dirigeants étrangers.

Désert de Karakum

La plus grande et la plus célèbre attraction du pays est bien sûr le sable de Karakum, qui occupe la majeure partie de ce pays d’Asie centrale.

Un véritable royaume de sables et de sécheresses sans fin, dans lequel la différence de températures hors saison est d'environ 90 ° C. La faune du désert surprend par sa diversité, des espèces rares de plantes y poussent.

Malgré les conditions naturelles difficiles, l'homme s'est adapté pour vivre parmi ces paysages désertiques et de nombreuses colonies se sont dispersées dans le désert.

Yangi Kala Canyon

Au milieu du vaste désert se trouve un canyon unique, dont le nom se traduit par "Forteresse Ardente".

Dans les temps anciens, il y avait une mer qui s'est asséchée, révélant un fond en relief de roches minérales rouges et blanches. Ensuite, les vents sont intervenus dans la formation du paysage, découpant d'étranges gorges et collines.

La structure naturelle et architecturale étonnante est devenue une destination populaire parmi les touristes qui ne craignent pas les difficultés pour voir la forme bizarre du canyon.

Réserve naturelle de Repetek

Dans le sud-est de Karakum, en 1927, une réserve a été créée, dont le point de départ était une station de recherche installée dans le désert depuis 1912.

En 1979, la réserve reçut le statut de biosphère et reçut son nom de la station voisine de Repetek. Il convient de noter qu’il s’agit de l’endroit le plus chaud du Turkménistan, la température de l’air pouvant atteindre 50 ° C les jours d’été.

En 1983, un record de température a été enregistré en URSS lorsque le thermomètre indiquait 51,8 ° C.

Plateau de dinosaures

Parmi les chaînes de montagnes situées près de la frontière avec l'Ouzbékistan, près de la ville de Gaurdak, se trouve un petit village de Khojapil, à côté duquel se trouve une étonnante plaque sur laquelle les paléontologues ont trouvé les empreintes de dinosaures.

Sur une petite assiette se trouvent plus de 3 000 empreintes de dinosaures vivant sur la planète à l'époque jurassique, il y a environ 150 millions d'années. Sur la plaque, il y a des traces de grands spécimens - mégalosaures et de plus petits individus.

Il était une fois un marais, qui au fil du temps était pétrifié, laissant un monument paléontologique aussi inhabituel.

Jebel Cave

L'unité administrative de l'ouest du pays - la province des Balkans - est riche de nombreux monuments d'archéologie, parmi lesquels la grotte de Jebel présente un intérêt particulier pour les archéologues.

Alexei Okladnikov a découvert et exploré un monument archéologique à plusieurs niveaux dans les années 40 à 50 du XXe siècle. Dans les salles de la grotte ont été retrouvés des outils de l’ère mésolithique, produits de l’époque néolithique.

En plus des produits de silex, des céramiques de l'âge du bronze ont été trouvées, ainsi que des bijoux d'une période ultérieure. La grotte, à l'instar d'autres objets du Grand Balkhan, intéresse désormais les géologues et les archéologues.

Et à propos d'autres grottes mystérieuses et mystérieuses de la planète lues sur notre site most-beauty.ru.

La belle vallée, souvent appelée le Martien en raison de ses paysages inhabituels, se situe à l'ouest du Turkménistan.

Aujourd'hui, c'est ici des steppes sans vie à la végétation clairsemée, et l'agriculture était autrefois née ici dans les vastes étendues de l'Asie centrale.

Les archéologues ont découvert dans la vallée les sites d'un homme de l'âge de pierre. Les ruines de l'ancienne ville de Missirian et le cimetière Mashat avec ses mausolées du 10ème siècle, qui sont sacrés pour les résidents locaux, se trouvent également ici.

Cougitangtau

À une distance de 100 km de la vallée de l'Amou Darya aux gorges de la rivière Sherabat, une chaîne de montagnes majestueuse s'étend. Il traverse également le territoire du Turkménistan, y compris la ville de Turkmenabad.

La particularité de la formation de montagne réside dans le fait qu’il est possible d’observer des paysages lunaires et de belles vallées avec des plantes reliques de semi-déserts et de steppes subtropicales de montagne.

La hauteur maximale est de 3 139 m, et la crête est formée principalement de roches sédimentaires.

Mausolée de Tyurabek Khanum

Dans la ville de Kunya-Urgench, il y a un beau monument d'architecture médiévale, qui est devenu le tombeau des souverains de la dynastie soufie.

Dans un premier temps, la fille du khan de la Horde d'Or ouzbek et l'épouse de son gouverneur dans le royaume de Khorezm ont été enterrées ici. En l'honneur de cette femme, le mausolée s'appelait Turabek Khanum. Plus tard, des hommes ont été enterrés ici.

L'intérieur du mausolée est impressionnant, la voûte en forme de dôme est décorée de belles mosaïques. Beaucoup de touristes viennent spécialement dans la ville pour voir la beauté de l'ancien mausolée.

Grotte Baharden

Sous l’influence des eaux souterraines chaudes, une cavité unique s’est formée, qui fait maintenant l’objet de recherches scientifiques par des spéléologues et attire des milliers de grimpeurs.

Cette cavité s'étend dans les rochers sur une distance de 250 mètres, et la largeur et la hauteur de ses arches ne dépassent pas 25 m.A l'intérieur, un lac magnifique s'est formé, dont les eaux, grâce aux gisements minéraux, ont des propriétés curatives.

L'intérieur est très humide et l'air est saturé d'hydrogène sulfuré, mais la température extérieure reste toujours la même.

Mausolée d'Astana-Baba

À seulement 10 km de la ville de Kerki se trouve un monument unique d'architecture médiévale de l'Est, qui comprend toute une gamme de structures architecturales sous le nom général "Astana-Baba".

Dans le mausolée, il y a cinq tombeaux appartenant à la période des XI-XIIe siècles. Il est à noter que le temps a effacé de mémoire et de documents historiques qui était en réalité cet Astana-Baba, en l'honneur de qui le mausolée a été nommé.

Mais les chercheurs ont pu déterminer exactement qui est enterré dans les tombes d'un monument architectural du Moyen Âge.

Près de la ville turkmène de Kaka, qui s'appelait Kaahka jusqu'à la fin du XXe siècle, se trouve un monument archéologique unique - une ville de l'époque sassanide au nom romantique Abiverd.

Ancient Abiverd faisait partie de la frontière des villes iraniennes, ce qui entravait la pénétration des tribus barbares aux frontières de l'Asie intérieure.

Les fouilles ont montré que de violents combats avaient lieu près de ses murs. Dans les sources historiques, la ville est considérée comme une colonie rurale avec une population militante, ce qui était dû à sa position frontalière.

Minaret de Kutlug-Timur

Au cœur de Kunya-Urgench, se trouve un minaret monumental, érigé de 1320 à 1330 et atteignant une hauteur de 60 mètres.

Ils l'ont construit sur l'ordre personnel du gouverneur Khan ouzbek Kutlug-Timur, et il est donc entré dans l'histoire sous ce nom. La haute tour se rétrécit sensiblement vers le haut.

La particularité de la structure réside dans le fait que les ingénieurs modernes ont découvert une certaine inclinaison du minaret. Les raisons de ce phénomène pourraient être soit un tremblement de terre, soit un violent incendie.

Dans le sud-est du Turkménistan, en 1974, des recherches archéologiques ont été entreprises sur l'unique établissement urbain de Gonur-Depe, âgé de l'âge du bronze.

Au cours des fouilles, des structures étonnantes ont été découvertes et, plus tard, des historiens ont exhumé des temples majestueux et un grand palais. Tout cela indique que la ville était un centre métropolitain majeur, dont les habitants professaient le zoroastrisme.

La ville a activement échangé avec les États de l'Est et y a trouvé des phoques de Mésopotamie, des vases d'argile de production locale et des bijoux de luxe.

Réserve Koytendag

En 1987, afin de protéger les paysages naturels uniques, la flore et la faune, une réserve a été créée, d’une superficie totale de 27,140 ha.

Plus de 150 espèces de plantes poussent sur le territoire, dont beaucoup ne se trouvent que dans cette partie de la planète. En outre, 21 espèces de mammifères habitent cette réserve unique et plus de 143 espèces d'oiseaux nichent.

Les beautés naturelles et la faune sont protégées par l'État, mais aussi des grottes uniques, des objets archéologiques et paléontologiques.

Ruhyet Palace

Vous trouverez des détails sur les sites touristiques d’Ashgabat dans un article séparé, mais nous présenterons un autre beau monument de la capitale turkmène, érigé en 1999.

Le palais est devenu une véritable décoration de la ville orientale avec une belle façade et une décoration intérieure luxueuse. Le bâtiment est équipé de tout le nécessaire pour des événements de différents niveaux.

Il accueille des réunions internationales, des réunions et des grands événements nationaux d'importance nationale.

Sur la carte du monde, la plus vieille ville d’Asie centrale est apparue au tournant des 3e et 2e millénaire avant notre ère, à l’époque de la civilisation maure.

La ville est d'un intérêt particulier pour les archéologues, car des couches culturelles de différentes époques historiques allant de l'âge du bronze à la fin du Moyen Âge ont été préservées sur son territoire.

Après la conquête arabe, Merv devint un important centre culturel et éducatif d'Asie centrale, au sein duquel travaillaient 10 bibliothèques, où des livres étaient stockés et écrits.

Mer caspienne

Nous sommes partis d'un site naturel pour aboutir à la mer Caspienne, située à la jonction de l'Europe et de l'Asie.

La Caspienne, dans son essence géographique, est un grand lac de drainage qui s’est formé au Pléistocène. Le monde naturel et animal de cette mer unique regorge de diverses espèces protégées, notamment rares. Et sur le plan économique, c'est l'une des régions les plus riches en production de pétrole.

La côte turkmène de la mer Caspienne est une merveilleuse région touristique avec de nombreuses stations balnéaires, parmi lesquelles se distingue Avaza.

Mosquée construite en l'honneur de Turkmenbashi

11 km. à l'ouest d'Ashgabat se trouve la plus grande mosquée d'Asie centrale et la principale mosquée du Turkménistan - la mosquée de Turkmenbashi Rukhi. Comme tous les bâtiments de la période d'indépendance, il se distingue par son ampleur et son faste.

La mosquée a été construite en 2002-2004. à l'initiative de Turkmenbashi et porte également son nom. Dans la traduction littérale, le nom de la mosquée sonne comme: "une mosquée de la spiritualité de Turkmenbashi" ou "une mosquée de l'esprit de Turkmenbashi". À propos, une mosquée est située à Kipchak - le village natal de Turkmenbashi.

La construction de cette mosquée a coûté 100 millions de dollars au Turkménistan, dans l’ensemble du complexe, construite en marbre blanc par la société française Bouygues. Le complexe de mosquées couvre 18 000 mètres carrés et constitue un immense bâtiment à un dôme entouré de 4 minarets. La hauteur de la mosquée est de 55 mètres et celle des minarets de 91 mètres, ce qui symbolise 1991 - année de l'indépendance du Turkménistan. Le bâtiment a 9 entrées avec des arches. De nombreuses fontaines sont situées autour de la mosquée et il s'avère que la mosquée semble se tenir sur l'eau, qui est très belle.

Les murs de la mosquée sont traditionnellement décorés avec des sourates du Coran, mais aussi des citations du Ruhnama, un livre sur la spiritualité et la moralité, écrit par Turkmenbashi lui-même.Pour cette raison, de nombreux musulmans ne reconnaissent pas la mosquée.

À l'intérieur de la mosquée se trouve une immense salle de prière avec des colonnes blanches et un dôme bleu ciel richement peint. Le plancher chauffant est recouvert d'un immense tapis fabriqué à la main par les Turkmènes. La mosquée peut accueillir environ 10 000 personnes, mais il y a généralement peu de visiteurs. En outre, il y a un garage souterrain dans lequel vous pouvez garer plus de 400 voitures.

Près de la mosquée se trouve un décor plus modeste et à l’échelle du mausolée de Turkmenbashi. Turkmenbashi est enterré dans le sarcophage central. Trois autres sarcophages entourent sa mère, où sont enterrés sa mère, deux frères et un sarcophage vide et symbolique portant le nom du père de Turkmenbashi.

On sait que la mère et les deux frères de Turkmenbashi sont morts lors du tremblement de terre d’Achgabat en 1948. Turkmenbashi lui-même a échappé à la mort par accident: ce jour-là, il s'est réveillé très tôt et a quitté la maison pour une promenade.

En face de l'entrée du mausolée se trouve un complexe commémoratif érigé à la mémoire des victimes du séisme de 1948.

La mosquée Turkmenbashi Ruha est un trésor national et une fierté du peuple turkmène. On peut également voir son image en monnaie nationale - un billet de 500 manats.

Regarde la vidéo: semahlar (Juillet 2020).

Pin
Send
Share
Send